Interview Kevin Gormand : Co-fondateur et Directeur Général de Mubawab

 
Dans quel contexte est né Mubawab au Maroc ? (Pour répondre à quelle problématique ?)
Mubawab est né du constat d’un marché immobilier florissant qui avait du mal à faire rencontrer l’offre et la demande. Nous avons développé de manière innovante et efficace un portail qui met en relation des milliers de demandeurs de logements à un écosystème de partenaires promoteurs et agences. Nous avons vite été porté par l’attente du marché qui était en demande de ce type de service. 
 
Quel rôle joue la plateforme dans le processus de la mise en vente/achat/location ?
La population marocaine est ultra connectée. Mubawab permet en un clic d’accéder à des milliers d’annonces, de visualiser les logements (image, vidéos et visites virtuelles) et de prendre contact avec l’annonceur et ainsi de simplifier le processus de mise en relation. De plus, nous permettons aux professionnels de l’immobilier une visibilité optimale et efficace de leur bien ou projet.  
 
Comment facturez-vous vos prestations ?
Mubawab propose des services de visibilité à nos clients promoteurs et agences immobilières avec une panoplie de prestations : de la visibilité sur notre portail, aux campagnes digitales en passant par un accompagnement personnalisé sur le volet Marketing et Communication. 
Nous sommes très à l’écoute des besoins de nos clients et sommes constamment en veille pour améliorer et faire évoluer nos services afin de répondre au plus près à leurs attentes. 
 
Concrètement, qu’apporte la plateforme aux :
Particuliers : Mubawab permet de prendre contact avec des milliers de propriétaires sur tout le royaume via ordinateur, téléphone, tablette en plus de notre application mobile. Mubawab permet également de publier son propre bien immobilier de manière simple et ergonomique. Nos utilisateurs particuliers peuvent ainsi, installés confortablement chez soi, accéder à des biens qui correspondent à leur besoin. 
Professionnels de l’immobilier : Promoteurs & Agents immobiliers 
Nos clients bénéficient d’une vitrine avec plus d’un million et demi de visiteurs par mois et un accompagnement personnalisé pour l’atteinte de leurs objectifs. Nous les conseillons sur la meilleure stratégie à adopter, mettons à leur disposition une équipe dédiée pour le suivi et un avis d’expert sur les tendances du marché. Au-delà des services classiques, notre valeur ajoutée est d’être à l’écoute de nos clients.  Bien plus qu’une opportunité, les nouvelles technologies digitales sont, aujourd’hui, perçues par les professionnels immobiliers comme le levier qui leur permettra de se renouveler et de devenir plus que jamais incontournables.
 
Depuis l’acquisition de Jumia House Maghreb, vous êtes présent également en Algérie et en Tunisie.  Ces marchés sont-ils aussi en ‘mauvaise passe’? (Conditions sectorielles difficiles)
Tunisie : 
Malgré les spécificités du marché tunisien, les perspectives à venir restent positives. Le secteur du bâtiment compte se hisser en 2ème position à horizon 2020 et prendre la position de leader en 2030. Le marché immobilier du luxe résiste à la crise et connaît une croissance continue. 
Enfin, l’ouverture du foncier immobilier à une population étrangère plus large permettra un accroissement des opportunités d’investissements pour le pays.
Avec cette acquisition, Mubawab se hisse à la 1ère position sur le marché Tunisien. Toute notre expertise sera mise à profit de ce marché, certes en difficulté, mais dont les perspectives à venir laissent entrevoir une note optimiste quant à l’évolution du secteur.
Algérie : 
Ces dernières années, le secteur immobilier algérien peine à connaître une réelle croissance. 
L’une des initiatives lancées par le gouvernement pour contribuer à la croissance du marché est la nouvelle loi de finances 2019 qui concerne principalement les logements publics. Cette loi accompagnera la structuration du secteur en permettant aux promoteurs non seulement d’améliorer leurs offres mais aussi de profiter du foncier public dans une opération « win-win » instaurée par le gouvernement. 
Par ailleurs, en Algérie, le marché immobilier demeure inaccessible à une grande partie de la classe moyenne. La nouvelle loi de finances en cours d’application soutiendra la redynamisation du secteur mais ce programme public ne suffira pas à répondre à toutes la demande du pays – sachant qu’il existe un déficit en moyenne de 100.000 logements au niveau national. Il sera, de fait, nécessaire de lancer d’autres initiatives ayant pour objectif de booster la croissance du secteur immobilier algérien.
 
Est-ce que vous vous contentez d’une cible parfaitement à l’aise avec le digital ou comptez-vous attirer une autre catégorie moins ‘connectée’ ? Si oui, comment ?
Comme je l’ai précisé précédemment, avec une population ultra-connectée à 53% dans le monde, le Maroc figure comme bon élève puisqu’il est au-dessus de la moyenne mondiale en termes de pénétration d’internet avec 62% dont près de 90% se connectent au moins une fois par jour. Les citoyens marocains sont connectés avec près de la moitié d’entre eux qui sont actifs sur les réseaux sociaux.  
Nous sommes une plateforme digitale, c’est donc tout naturellement que nous nous adressons à cette cible de manière exclusive.
 
 Vos objectifs à moyen-long terme ?
Nous sommes confiants quant aux résultats à venir. Mubawab est le premier portail sur la région du Maghreb. Nous sommes convaincus de réaliser une croissance à trois chiffres et continuerons à augmenter notre part de marché avec des clients qui nous font confiance et qui assure notre développement. Par ailleurs, nous renforcerons nos effectifs sur tout le Royaume avec nos différents bureaux à Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, Tanger, et d’autres ouvertures sont prévues, pour maintenir un service de proximité auprès de clients même dans les régions les plus reculées. 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *