Starchitectes : Basil Al Bayati : Le père du mécanisme de la wasitah

Nous poursuivons notre série d’articles consacrés aux méga stars de l’architecture arabe, cette fois avec le fondateur du mécanisme de la wasitah.

Décrit dans son livre “100 Years of Architectural Drawing : 1900-2000, comme « un architecte dans lequel l’Est rencontre l’Ouest. » Basil Al Bayati est considéré comme un pionnier et une référence dans l’architecture métaphorique; un art où il utilise l’analogie et la métaphore comme base d’inspiration architecturale ainsi que l’exploration des motifs géométriques et de conception trouvés dans la nature.

Par ailleurs, cet l’architecte britannico- irakien est l’inventeur du mécanisme de la Wasitah (ou appareil excitateur) qui est une technique de rétroaction géométrique qui génère la forme dont une une méthode qu’il utilise lui-même très souvent dans le processus de conception et qui est inspirée des éléments naturels comme les plantes, les escargots ou les baleines, et même les mythes et la littérature ancienne.

Tout au long de sa carrière, Basil Al Bayati a conçu plusieurs projets principalement en Europe et en Arabie Saoudite à l’instar de la mosquée centrale d’Édimbourg, le Hyde Park Gate Mews à Londres, le centre culturel Ad-Dariyya et la mosquée Palm à Riyad. Il est également le fondateur de l’École internationale d’architecture métaphorique de Malaga, en Espagne.

En plus de l’architecture, Basil Al Bayati porte la casquette d’écrivain, de designer de meubles, de ferronnerie, de céramique et de verrerie.

Pour toute actualité en rapport à l’immobilier et au digital, référez vous à notre blog