Dar Hammouda Pacha : Un témoin indéniable de la beauté de l’architecture tunisienne

Implanté au cœur de la médina de Tunis, Dar Hammouda Pacha anciennement Dar Chahed est un palais de la médina de Tunis, connu pour être comme l’un des rares édifices de la médina a garder son architecture originale.

 Retour sur l’histoire du palais

Inauguré par Dar Hammouda Pacha Bey, un prince mouradite en 1630, ce palais a servi comme lieu de résidence à ce dernier avec son épouse la princesse Aziza Othmana, avant de succéder à son père sur le trône et de déménager à Dar El Bey (alors appelé La grande maison Dar El Kbira ).

Quelques années avant sa mort, Hammouda Pacha décide de donner alors Dar El Bey à son fils aîné et successeur, Murad II tandis que Dar Hammouda Pacha (appelé la petite maison) a été donné à son fils cadet Mohamed El Hafsi Pacha.

Sous la dynastie des Husseinites, le palais a été utilisé comme une annexe à Dar El Bey et un lieu de résidence pour la famille royale.

Après L’insurrection de 1864 ( ou la révolution de Ali Ben Ghedhahem ), le palais a été offert par Muhammad III as-Sadiq à Salah Ben Mohamed, un kahia et chef tribal qui a été promu plus tard à bach hamba (capitaine de la police montée) et un lieutenant-gouverneur d’El Kef qui a son tour l’a transformé le palais en habous.

huit ans plus tard, un grand chef de Souk Ech-Chaouachine nommé Hamouda Chahed l’a acquis en gardant aussi son statut légal antérieur de Habous, jusqu’en 1957, où  Dar Hammouda Pacha a perdu son statut de habous en raison d’une nouvelle loi, qui a permis à la société de développement touristique de la Tunisie, et affilié d’un groupe Privé d’acheter le palais et de le convertir en un restaurant gastronomique traditionnel.

Vu de l’intérieur 

Décrit par le voyagiste et diplomate Français le chevalier Laurent d’Arvieux en 1670 :

“La maison de Mehmed Bey, son frère, est dans la même rue, presque vis-à-vis de celle de Murad. Elle est d’une disposition assez particulière : le quartier des femmes est, à ce qu’on m’a dit, entièrement dans le goût du pays, celui du maître est à l’italienne, il y a des cours fort ornées, des salles, des salons, des antichambres, des chambres, des cabinets, des garde-robes, des galeries, des jardins à fleurs et toutes les commodités que l’on peut souhaiter dans la maison d’un grand seigneur.”

Restez émerveillé avec les plus beaux palais de la Tunisie, en vous connectant sur le blog du premier site immobilier de Tunisie