Quand les marques de luxe se mettent à l’immobilier

Linge de maison, lunettes de soleil, lampes ou encore tapis de bains … les marques de luxe et de designers sont partout. L’immobilier de luxe n’échappe pas à la règle et plusieurs enseignes sont en train de créer des complexes à leur nom, étendard de leurs visions et philosophies respectives. 

Ces immeubles brandés sous les noms des marques de luxe se développent dans les villes hypés où les produits design font partie intégrante du statut social même. Ce n’est pas par hasard que c’est à Dubaï, Shangaï ou encore Hong-Kong que les constructions aux appellations les plus prestigieuses voient le jour.

Les villes de référence ne sont pas exclues de cette tendance non plus, Bulgari par exemple a choisi Londres pour son hôtel de luxe, entrant ainsi en compétition avec les hôtels qui les avoisinent …
Les promoteurs immobiliers sont entrés dans la danse aussi, en s’associant avec des marques comme Versace, Armani ou encore Fendi pour développer des résidences dans le monde entier portant la griffe de la marque, sa culture et ses philosophies du luxe et de l’élégance.

 

171 Knightsbridge, London, adresse du Bulgari Hotel

 

Mieux encore, cette philosophie du luxe ouvre les portes à des partenariats inédits dans le passé comme cette alliance entre le mythique hôtel Ritz-Carlton et Fendi, qui ont inauguré des penthouses décorés par Fendi Casa, la filiale meuble et déco de la marque.
L’idée du rapprochement de ces deux géants est d’associer le poids d’un immeuble désormais mythique aux créations des designers de la marque pour mieux se rapprocher de sa clientèle hautement portée sur les produits de luxe.
Et la rareté du bien fait aussi son succès ! plus de 85% de ces résidences se sont vendues dans les premiers jours de leur mise en vente, pour la coquette somme de 4.5 millions de dollars pour un penthouse de 220m². Fendi Casa a renouvelé l’expérience avec The Private Residences, un magnifique building sur la 5ème Avenue à New-York. Le penthouse s’est vendu pour pas moins de 17 millions de dollars !

 

L’intérieur du penthouse du Ritz-Carlton, richement décoré par Fendi Casa

 

Bien entendu, ces prix exorbitants incluent non seulement le bien immobilier et les meubles de la marque qui vont avec, mais surtout la hype créée grâce aux dépenses marketing faites à échelle internationale pour leur promotion. Vous vous en doutez sans doute, la clientèle de ces biens est forcément internationale et chaque association de marque s’adresse à de potentiels acheteurs différents.
Prenons l’exemple de Baccarat -marque française de cristallerie réputée pour ses flutes à champagnes- ou Versace, susceptibles de toucher plus de Russes et de Chinois que Armani ou Ralph Lauren, qui parlent plus pour les Moyen-Orientaux.

 

Les lustres Baccarat, décorant le salon dans la résidence portant le même nom

 

Les professionnels du luxe et de l’immobilier estiment que ces partenariats ne sont que le début d’une longue et fructueuse série de collaborations entre promoteurs et enseignes de luxe, orientés exclusivement sur le très haut de gamme.

Vu les importantes retombées en termes d’image, de tourisme et d’économie que ces réalisations génèrent pour les villes et pays hôtes, on ne peut que rêver de voir un jour une Tour Yves Saint Laurent en plein Tunis ou un penthouse Gucci en plein Ennasr … 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *